Les 5 idées reçues sur le métier de Community Manager

Sur ce blog, j’ai déjà parlé de Star Wars et de Natalie Portman. Aujourd’hui j’aimerais parler d’une autre passion : mon travail. Cela fait maintenant 4 ans que j’exerce ce métier so cooool mais encore trop souvent méconnu et cible de préjugés, celui de Community Manager. Après tout, poster un statut sur Facebook, c’est plutôt facile, non ?

  1. « Tu traines sur Facebook toute la journée et on te paye pour ça ! »

Oui et heureusement qu’on me paye car je bosse 50 heures pas semaine en moyenne. Être Community Manager, ce n’est pas gérer ton profil Facebook perso. Ma journée de travail commence dès mon réveil, lorsque j’allume mon smartphone. Elle se termine quand je me couche et que mon téléphone passe en hors ligne. Week-end ou jours fériés, peu importe, je suis toujours connectée à ma communauté car certaines questions de clients de mon entreprise ne peuvent pas attendre mon retour de week-end.

Guy_With_Computer

Quand tu checkes à ton réveil tout ce que tu as manqué pendant ta nuit de sommeil.

  1. « En gros tu fais du SAV mais sur Facebook »

En effet, certaines entreprises (transports et téléphonie mobile par exemple) possèdent des armées de Community Managers qui sont d’anciens conseillers téléphoniques. Après une formation en interne, ils basculent sur un réseau social qui leur est assigné. Leur boulot : répondre aux demandes des clients et assurer le suivi des dossiers SAV.

Or, la très grande majorité des Community Manager n’appartient pas à cet exemple. Ils ont fait des études de communication ou webmarketing et le SAV n’est qu’une petite partie de leur job. Elle n’est pas la plus sexy mais elle est nécessaire pour connaître sa communauté, ses besoins et ses attentes.

Quand on te demande

Quand on réduit devant toi le community management à du SAV.

  1. « Bac+5 et tu es Community Manager, vraiment ? »

Le digital évolue sans cesse et les réseaux sociaux en particulier. Un Community Manager doit accepter d’être autodidacte et de réaliser une veille constante. Il n’est pas nécessaire d’avoir 5 ans d’études dans les jambes pour posséder ces qualités. Mais les 5 années d’études ne sont pas non plus de trop pour réaliser ce métier qui ne s’improvise pas du jour au lendemain.

1-new-huffington

Quand ta grand-mère essaie de comprendre vers quoi te mène ton métier.

  1. « Mais c’est pas terrible les perspectives d’évolution, non ? »

Dans la mesure où tu comprends qu’un Community Manager est un communiquant spécialisé sur les réseaux sociaux, tu envisageras mieux les évolutions. Après tout, tu ne demandes pas à un chargé de communication ses perspectives. Un Community Manager peut par exemple évoluer vers un poste de Responsable Social Media et gérer une équipe de Community Managers, un budget, des prestataires, être garant de la stratégie de communication digitale. Les possibilités sont diverses et variées.

  1. « Poster toute la journée des statuts Facebook, ça me ferait chier »

Au contraire, c’est un métier passionnant car un Community Manager est un vrai couteau suisse.

Essaie d’imaginer…

Tu as un événement à promouvoir. 4 cibles correspondent à l’événement. Pour chaque cible, à toi de trouver une stratégie éditoriale, les bons messages, le bon ton, la tag line qui fera que le public cliquera sur ton lien, ta vidéo, ton image. Tu as droit à 140 caractères, pas un de plus. Tu étudies ton audience. Quel âge a-t-elle ? Où vit-elle ? Qu’aime-t-elle faire ? Où traine-t-elle ? Quels films et émissions de télé lui plaisent ? Quel événement culturel ?

Tu dois augmenter l’audience de tes posts. Tu dois vendre les produits de ta société surtout. Tu fais des statistiques de trafic, de ventes et d’engagement. Tu analyses. Tu améliores. Tu connais les règles publicitaires de Facebook et de Twitter. Tu connais les tarifs. Tu sais qu’avec 50 euros, ton post touchera environ 40 000 personnes sur Facebook. Tu dois toujours checker que tes visuels ne contiennent pas plus de 20% de texte, même lorsqu’on te demande de faire passer 15 messages par image. Tu briefes le créa. Tu te démerdes surtout avec ton Photoshop car tu as un budget très faible voire inexistant.

Tu fais du relationnel avec les twittos. Tu connais par cœur la communauté blogueurs de ton secteur. Tu lis leurs blogs sur ton temps libre. Tu suis les photos sur Instagram. Tu commentes. Tu likes. Tu rends ta société plus proche de son public. Tu te bats en interne pour offrir des exclus à ta communauté. Tu fais des présentations Power Point. Tu expliques à ta hiérarchie les bonnes mécaniques.

Tu réponds aux questions du public. Qu’il soit 9h du matin, ou 21h30, le mercredi comme le dimanche. Tu tempères. Tu modères.

Tu assures la réunion éditoriale hebdomadaire. Tu assistes aux évènements en soirée dont tu réalises le live-tweet. Tu ne te pointes pas comme une fleur. Tu as tout préparé en amont. Tu discutes avec les blogueurs présents. Tu deviens photographe pour le photo-reportage Instagram de l’événement. Tu live-stream sur Périscope en même temps…

… Tu sais ce qu’est Périscope car tu te tiens informé de toutes les dernières actus. Tu cherches des idées. Toujours de nouvelles idées car tu dois te renouveler chaque semaine. Tu es constamment à l’écoute. Même hors du boulot. Surtout hors du boulot car tu cours après le temps.

Quand tu trouves l'inspiration pour ton planning éditorial.

Quand tu trouves l’inspiration pour ton planning éditorial.

Quand n'importe quoi dans la vie t'inspire.

Quand n’importe quoi dans la vie t’inspire.

Quand tu as passé tes derniers jours à gérer une situation de crise sur les réseaux sociaux.

Quand tu as passé tes derniers jours à gérer une situation de crise sur les réseaux sociaux.

Quand tes amis te voient sortir ton iPhone un samedi soir pour checker le compte Twitter de ta boîte.

Quand tes amis te voient checker le compte Twitter de ta boîte un samedi soir.

Quand tu as 141 caractères pour ton tweet au lieu de 140 et que tu as déjà supprimé toute la ponctuation.

Quand tu as 141 caractères pour ton tweet au lieu de 140 et que tu as déjà supprimé toute la ponctuation.

Quand un influenceur cite le compte de ta boîte et RT ton tweet.

Quand un influenceur cite le compte de ta boîte et RT ton tweet.

Quand tu fais ta veille dans ton lit le soir pendant que d'autres lisent un roman.

Quand tu fais ta veille dans ton lit le soir pendant que d’autres lisent un roman.

tumblr_inline_miadbilHQ51qz4rgp

Quand tu dois gérer un troll.

tumblr_inline_mmsp5q584c1qz4rgp

Quand tu es choqué par la méchanceté de certaines personnes, cachées derrière leur écran.

Quand ta communauté réagit bien à un de tes posts. #LoveAroundTheWorld

Quand ta communauté réagit bien à un de tes posts. #LoveAroundTheWorld

Non, le Community Manager n’est pas une personne qui attend que la vie se fasse. Notre boulot est excitant, passionnant, diversifié et touche à tout. Nous devons être diplomates, curieux, intuitifs, créatifs, autonomes, irréprochables en orthographe, débrouillards, audacieux, patients, précis et très passionnés :)

Publicités

Une réponse à “Les 5 idées reçues sur le métier de Community Manager

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s