Michelle Williams : la délicatesse hollywoodienne

Michelle Williams : la délicatesse hollywoodienne
Michelle Williams fait partie des actrices que je préfère. J’aime sa douceur. Elle a l’air si fragile et parfois même, si seule ! Je vais encore passer pour une droguée de science-fiction, mais elle me rappelle cette réplique très connue « She was very beautiful, kind but… sad« . Sa timidité semble parfois écrasante et même handicapante. Elle rougit, bafouille quelques mots et paraît très maladroite. Et pourtant, quelle actrice !
 
Qu’il est loin le temps de la série Dawson… Depuis, la jeune américaine de 31 ans a fait ses preuves. Elle est aujourd’hui l’une des très rares actrices à avoir réussi avec succès le passage de la télévision au cinéma. Beaucoup s’y sont cassés les dents. Johnny Depp et George Clooney font partie des exceptions. Du côté féminin, Jennifer Aniston et Katherine Heigl ne réussissent pas à se démarquer des comédies légères. Michelle Williams se situe à un autre niveau. Nommée plusieurs fois aux Oscars et gagnante d’un Golden Globe, elle fait aujourd’hui partie des valeurs sûres du cinéma américain.
 
Elle a 31 ans mais semble en avoir tout juste 18. Michelle Williams est comme Natalie Portman : physiquement, c’est un poids plume. Toutefois, professionnellement, elle est époustouflante. Bien que sa prestation très personnelle de Marilyn Monroe n’ait pas plu à tout le monde, elle m’a subjuguée. Au tout début de ce projet, lorsque le casting n’avait pas encore été finalisé, tout le monde pressentait la pulpeuse Scarlett Johansson dans le rôle de l’icône des années 60. Le réalisateur Simon Curtis a surpris en préférant la gracile et menue Michelle Williams. Autant dire que le pari n’était pas gagné d’avance. Pourtant, grâce à quelques kilos pris, au savoir-faire de la costumière du film qui a su amplifier les formes de l’actrice et surtout, grâce au talent de Michelle, le sex-appeal et le glamour de Marilyn Monroe renaissent à l’écran. J’ai été très touchée et je vous encourage vraiment à aller découvrir My week with Marilyn qui sort sur nos écrans demain.
 
Avant ce biopic, Michelle avait déjà réussi à me toucher. Bien sûr, il y a eu Brokeback Mountain et sa belle rencontre avec Heath Ledger. Couple fusionnel et romantique, naissance d’une petite fille puis séparation. Peu de temps après, l’acteur australien décède dans une chambre d’hôtel new-yorkaise. Michelle Williams le pleure pendant un an tout en se montrant forte pour leur petite fille, Matilda. Je crois bien que sa fragilité ressentie par tant de personnes vient de là. Pendant cette période, l’actrice refuse de nombreux projets et se fait très discrète dans les médias. Heureusement, Michelle a réussi à passer outre cette douloureuse épreuve et a même joué la femme de Leonardo DiCaprio dans Shutter Island de Martin Scorsese. Habituée des productions indépendantes, Williams s’est aussi imposée à travers des projets tels Wendy and Lucy ou Synecdoche New York. Surtout, il y a eu Blue Valentine. Son couple avec Ryan Gosling y est déchirant (dans tous les sens du terme) et Michelle a pu démontrer que son talent d’improvisation est réel, ce qui n’est pas donné à n’importe qui.
 
Aujourd’hui, on murmure qu’elle serait en couple avec l’acteur comique Jason Segel. Je sais que la vie privée d’un acteur ou d’une actrice ne devrait pas m’intéresser, néanmoins je suis très heureuse pour Michelle, dont le regard a parfois tendance à être triste depuis 2008. Une expression qu’elle a d’ailleurs parfaitement su transmettre à son personnage de de Marilyn Monroe dans My week with Marilyn
Publicités

14 réponses à “Michelle Williams : la délicatesse hollywoodienne

  1. Michelle, c'est vrai que c'est une actrice saisissante ! Je dois avouer que j'ai jamais vraiment adhéré à la série Dawson quand j'étais ado, mais comme tu le dis, elle a su se démarquer de son rôle dans cette série pour jouer dans des registres totalement différents ! J'ai eu un énorme coup de coeur pour Blue Valentine, son personnage m'a énormément touché (idem pour Brokeback Mountain), et sa prestation était vraiment incroyable dans Shutter Island. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir My Week With Marilyn, bien que le film me tente vraiment bien. Maintenant, j'avoue, je n'ai pas eu l'occasion de la voir si souvent au cinéma (ses films passent souvent inaperçu dans les grandes salles)…C'est un peu le cas pour Natalie Portman. À l'exception des Star Wars et quelques autres films, je ne l'ai pas encore vu très souvent à l'écran alors qu'en 2011 elle était tout de même assez présente au cinéma. J'avais d'ailleurs manqué la sortie de Black Swann vu que je n'étais pas en Belgique et je n'ai pas encore eu l'occasion de me rattraper.En ce qui concerne mon widget, je l'ai trouvé ici : http://www.bloggerplugins.org/2009/07/recent-posts-widget-blogger-thumnail.html?utm_source=blogger&utm_medium=recent-posts&utm_campaign=gadgets?utm_source=BP_recent. Tu peux le configurer comme tu veux pour faire apparaître ou non le titre, la description, les commentaires, etc… ;-)

  2. Je la trouve sublime, naturelle, touchante… Magnifique.Et, presque rien à voir, hein, mais, j'ai trouvé que la bande annonce du film est limite une oeuvre d'art à elle toute seule! <3Très bel article en tout cas :)

  3. J'ai été époustouflée par My Week With Marilyn, je me ferai un plaisir en allant le revoir au cinéma ce soir ! Michelle Williams sublime vraiment tout ce qu'elle touche.

  4. Très bel article, très bel hommage à une actrice de talent! Je n'aimais pas son personnage dans Dawson, mais son évolution dans le milieu du cinéma est bluffant et je suis sûre qu'elle nous réserve encore de belles surprises :)

  5. C'est vrai qu'elle a réussi son passage sur grand écran après son rôle dans Dawson. Pour ma part, je l'avais déjà vue dans La Mutante, où elle jouait le rôle de la mutante enfant. Pour My Week, je n'ai pas trop accroché, le film manquait d'enjeu. Sa prestation est bonne, mais son physique s'éloigne trop de celui de Marylin. Pour la plupart des biopics, ça ne me dérange pas, mais pour Marylin, c'est plus compliqué de se défaire de l'image du visage de la vraie, tellement on le voit souvent. Du coup, son physique reste vraiment ancré dans nos esprits et j'ai eu du mal à entrer dans le film pour cette raison. Mais ça n'enlève rien à la qualité de la prestation de Michelle, qui est toujours très juste. Je pense qu'elle fera parler d'elle das le futur et qu'elle tournera avec de grands réalisateurs. Par contre, je ne la place pas au même niveau que Natalie, qui reste au top et qui me procure beaucoup plus de sensations quand je la vois à l'écran.

  6. un peu par hasard à la sortie de la salle (ou presque) je tombe sur cet article dont le titre résume bien mon sentiment que j'ai eu une fois sortie de la salle il a même pas une heure

  7. C'est une actrice que j'apprécie depuis Dawson, si si, j'adorais son personnage de Jen, elle a très bien su rebondir, faire les bons choix, toujours. Je l'admire.

  8. Michelle a dit quelque chose de très beau, de très touchant, à propos d'Heath Ledger et de leur fille, Mathilda : "Every time I really miss him and wonder where he’s gone, I just look at her".

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s