Dark Vador, adolescent mélancolique ?

Dark Vador, adolescent mélancolique ?
Hier soir, j’ai consacré une bonne partie de ma nuit à lire un livre passionnant qui a pour objectif d’analyser psychologiquement Dark Vador. Comment est-il tombé dans le Côté Obscur ? Quels points de repère lui ont fait défaut ? Comment se fait-il que tant de jeunes se sentent attirés par un héros déchu et traversé par la violence ?
Pour beaucoup de personnes, Star Wars est une histoire pour les enfants. Aimer cette saga et le revendiquer me fait même passer pour une gamine. Les détracteurs de l’univers de George Lucas aiment répéter que cette saga est simpliste dans son traitement du Bien et du Mal. C’est oublier que George Lucas a toujours dit et répété, depuis 1977, que sa seule ambition a été de créer un conte de fées moderne à destination des enfants. Certes, Star Wars s’adresse donc à un public jeune mais comme tout conte, l’histoire met en avant de nombreux thèmes initiatiques qui sont primordiaux afin d’aborder correctement les différentes étapes de la vie.
Mon enfance et mon adolescence ont été rythmées par cette saga et aujourd’hui encore, 14 ans après avoir découvert l’épisode 4, je suis toujours une fan de cette saga. Je fais partie de ces jeunes qui ont été profondément touchés par cet univers. Surtout, la noirceur d’Anakin Skywalker/Dark Vador m’a amenée à me poser de nombreuses questions.
Je ne suis pas la seule car Star Wars a fait rêver des millions d’enfants. Au moins deux générations de jeunes d’origines géographique et sociologique différentes y ont trouvé matière à réflexion, questionnement et projection. Aujourd’hui encore, alors que l’épisode final est sorti en mai 2005, cette saga et son personnage central continuent de faire rêver les enfants, comme un récit intemporel qui se transmet au gré des années et qui fait partie de l’inconscient collectif juvénile. En cela, Star Wars constitue indéniablement un conte de fées, voire même un mythe moderne, auquel les jeunes s’identifient et se reconnaissent.
C’est en arrivant à cette conclusion que 2 psychanalystes ont tenté d’analyser ce phénomène à travers la figure emblématique de Dark Vador dans un livre passionnant : « Star Wars au risque de la psychanalyse. Dark Vador, adolescent mélancolique ?« . Qu’est-ce que l’adolescent vient chercher dans cet univers : projection de ses fantasmes agressifs et oedipiens, identification à un héros qui fait face au mal-être, la colère, l’incompréhension puis la violence ? En quoi Dark Vador incarne-t-il un adolescent mélancolique ? Les 2 psychanalystes à l’origine de cet essai expliquent les nombreux thèmes mis en scène par George Lucas. Angoisses inconscientes à basculer dans l’âge adulte, passage de questions sur le père mythique à la lutte contre une mère omnipotente, la place cruciale du père… Nombreux sont les thèmes abordés par cette saga et illustrés par la personnalité très complexe de Dark Vador.
J’ai lu ce livre d’une traite. Découvrir les raisons psychologiques du basculement dans le Côté Obscur d’Anakin Skywalker m’a assez bouleversée. Certes, étant donné que j’ai passé des heures et des heures à me questionner sur cette chute, je possédais déjà quelques réponses. Néanmoins, n’étant pas psychanalyste, je n’avais jamais réussi à aller aussi loin dans le raisonnement. J’ai découvert à quel point le jeune Anakin Skywalker de l’épisode 1 possédait déjà en lui les germes de cette mélancolie responsable de sa destinée tragique. Sa mère Shmi, Qui-Gon Jinn, Padmé Amidala, Obi-Wan Kenobi, le Conseil des Jedi et le Chancelier Palpatine/L’empereur : tous ont des rôles plus ou moins importants qui expliquent sa chute. Plus particulièrement, je n’avais pas saisi à quel point sa mère et Obi-Wan y tenaient même des places centrales. La figure du père est décryptée à travers les aventures d’Anakin puis celles de son fils Luke. Leurs différences fondamentales sont alors analysées, ce qui permet de comprendre les réactions du fils et pourquoi ce dernier réussit à choisir une destinée différente de celle de son père.
A travers ce décryptage de Dark Vador, j’ai beaucoup appris de nos mécanismes psychologiques. Le passage à l’âge adulte est la trame de la saga et lorsque j’ai terminé ma lecture, je n’ai pu résister à la tentation de revoir les films alors que je les connais par coeur. Tout d’un coup, certains dialogues ont pris une dimension que je n’avais pas réalisée. Je vous conseille vraiment la lecture de cet essai, même si vous n’êtes pas un fan de la saga. Il vous fera en effet découvrir des thèmes et des dynamiques intemporels et communs à nous tous. J’ai 23 ans et cette saga continue de me bouleverser : sans aucun doute, Star Wars est plus qu’une saga cinématographique !
Pour vous procurer le livre, cliquez ICI.
Publicités

14 réponses à “Dark Vador, adolescent mélancolique ?

  1. Excellent article, qui me donne directement envie de lire ce livre. Pour ma part, je suis resté longtemps à m'interroger sur le passage d'Anakin à Dark Vador, entre les 2 sagas. Belle façon d'occuper ta nuit en tous cas!May the force be with you.

  2. Cette nuit, en lisant ce livre, j'ai cru revivre mon adolescence lorsque je me questionnait sur Dark Vador et comment un homme de bien comme Anakin a bien pu sombrer. Ralala, il n'y a qu'avec SW que je vis ce genre de délires intergalactiques et cosmiques hahaha.And may the force be with you!

  3. Un article intéressant bien que j'ai toujours été un peu sceptique quant à la saga Star Wars. D'ailleurs, je me suis décidé à la regarder il y a seulement 2 ans. Et je dois dire que j'ai bien aimé dans l'ensemble mais pas au point de me considérer comme un vrai fan. Je ne risque donc pas de consulter le livre mais je reconnais que la réflexion sur le personnage de Dark Vador peut être vraiment captivante.PS: Tiens tu n'as pas reçu mon tweet privé il y a deux semaines ou tu l'as juste ignoré :p ?

  4. Je suis une grande fan de Star wars moi aussi et Darth vader (oui je fais ma snob je le dis en version originale :)) m'a toujours foutu les jetons. Genre je t'étrangle à distance : la première fois que j'ai vu la scène, elle m'a empêché de dormir. Il faut dire que je n'étais pas bien vieille. Merci pour la découverte, je suis convaincue que ce livre me plaira.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s