Classic movie #1 : Notting Hill

Classic movie #1 : Notting Hill

« Surréaliste mais sympathique. »

 Il y a des films comme ça, j’ai beau les connaître par coeur, je prends toujours autant de plaisir à les redécouvrir. Notting Hill est sorti au cinéma en 1998. Oui, c’était il y a presque 14 ans (ou comment se prendre un coup de massue sur la tête). J’avais donc à peine 10 ans lorsque j’ai découvert le duo Julia Roberts et Hugh Grant au cinéma, dans la première comédie romantique que je voyais. Depuis, j’ai eu la cassette VHS puis le film a été l’un des premiers DVDs que j’ai acheté.

Le film n’a rien perdu de sa magie. Cette jolie histoire d’amour entre une actrice d’Hollywood, grande star connue dans le monde entier, et un libraire de Notting Hill, timide, maladroit et à mille lieux de la folie de Los Angeles, a fait rêver beaucoup de petites filles (et pas que des petites d’ailleurs) mais aussi probablement quelques hommes au passage. Après tout, quel homme ne rêverait pas de faire craquer la superbe actrice qu’il admire ? Je crois que c’est ce que je préfère dans cette comédie romantique. A l’inverse de beaucoup de films du même genre, la fille n’attend pas son prince charmant. Ici, les rôles sont inversés.

Hugh Grant est parfait dans ce rôle. On a presque l’impression qu’il a repris son rôle du film Quatre mariages et un enterrement, mais qu’importe car cela lui va à merveille. Quant à Julia Roberts, c’est à se demander si elle ne joue pas son propre rôle. J’ai toujours l’impression qu’elle se moque gentiment d’elle-même et de son statut de vedette internationale. Il en ressort que leur duo fonctionne tellement bien qu’ils font sûrement partie des couples mythiques des années 90.

untitled-6

Le film contient de nombreuses phrases très drôles et les dialogues font toujours mouche, ce qui rend ce conte de fée moderne irrésistible. Les personnages secondaires sont eux aussi attachants, voire excentriques, en particulier Spike incarné par le génial Rhys Ifans. Certaines de ses apparitions dans le film sont d’ailleurs cultes, surtout la scène où il se retrouve en slip devant « l’armée » de paparazzis et qu’il fait son guignol. Sans parler de son checking face au miroir suite à cette rencontre avec les photographes. Personnellement, il s’agit toujours de la première scène qui me vient à l’esprit lorsque je pense à ce film. Spike apporte la touche humoristique et les dialogues qu’il a avec Hugh Grant sont vraiment savoureux.

Ce film est également une comédie sur le milieu du cinéma. Tout y passe : les histoires d’amour compliquées des stars, les paparazzis, les journalistes cinéma, la presse people, les blockbusters aux scénarios assez nazes, les fans, … Certes, il ne fait que survoler ce milieu car le but premier de Notting Hill n’est pas de décrire Hollywood. Néanmoins, comment ne pas sourire en voyant les personnages hurler d’hystérie face à Anna Scott (Julia Roberts) ou encore Hugh Grant se glisser dans la peau d’un critique de cinéma aux questions assez douteuses ?

Qui ne pense pas à ce film lors d’une visite du quartier Notting Hill à Londres ? Tout le monde est à la recherche de la fameuse librairie (alors que le tournage n’y a pas eu lieu) et de la maison à la porte bleue (alors qu’aujourd’hui, la porte est noire). D’ailleurs, si cela vous amuse, rendez-vous ICI pour découvrir les différents lieux du tournage.

Ce film est culte. Il fait partie de ces comédies romantiques qui ont su se démarquer grâce à leur casting, leur dialogue et leur humour. Je ne m’en lasse jamais !

Publicités

11 réponses à “Classic movie #1 : Notting Hill

  1. J'adore ce film, je me souviens encore de mon retour après l'avoir vu en salles, j'ai gardé un sourire aux lèvres pendant plusieurs minutes. Ce film parvient à être romantique, drôle et assez simple sans verser dans la mièvrerie. Je vais le mater bientôt en HD. Et ça tombe bien, la semaine prochaine, je vais à Londres!

  2. Comme toi, je m'en lasserai jamais. Ce film a accompagné mes longues après-midi pluvieuses… Je craque littéralement devant Hugh Grant (l'homme le plus sexy de la terre !!!) et que dire de Spike ^^

  3. Nothing Hill c'est un vrai classique, mais je dois dire que pour Julia Roberts, je suis plutôt Pretty Woman et du côté de Hugh Grant c'est Bridget Jones que j'ai adoré ! Maintenant, j'ai toujours beaucoup de plaisir lorsque je revois Nothing Hill :)

  4. A chaque fois qu'il passe à la TV, je le revois avec le même plaisir, intact. Je me sens un peu bête des fois, mais je trouve ça doux, simple, agréable… Culte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s