J’ai testé : la Ryan Gosling mania

Ô Ryan !
Ce soir, j’ai les neurones cuits et seule la bouille de Ryan Gosling me fait réagir.
J’ai 23 piges et je suis une groupie… J’ASSUME !
Il y a beaucoup de choses que je pourrais dire dans cet article. Je pourrais me la jouer « la-fille-totalement-dingue-de-Ryan-mais-qui-prétend-que-sa-gueule-d’ange-n’y-est-pour-rien » et vous citer tous les films de Ryan. Vous voyez un peu le genre ? La fille qui bave devant toutes les vidéos et les photos de Ryan mais qui se la joue intello pour éviter de passer pour une groupie de bas étage.
Bon. Soyons honnête. Ryan est à tomber par terre. Son sourire, sa voix, sa façon de marmonner, sa démarche, son humour, sa timidité, ses beaux yeux bleus, son corps de rêve, ses cheveux blonds : comment ne pas craquer ? Surtout qu’avec Ryan, on a le choix. Vous voulez rigoler ? Regardez une interview de Ryan. Vous en avez marre de tomber sur des mecs casos ? Regardez The Notebook. Vous avez envie de fantasmer ? Regardez Crazy, Stupid, Love. Vous avez envie d’un mec peu bavard ? Regardez Drive. Vous préférez le type paumé et idéaliste ? Regardez Half Nelson. Et ainsi de suite.
Cette année, avec Blue Valentine, Crazy Stupid Love, Drive puis The Ides of March, Ryan a connu une surexposition médiatique. Son nom est partout, toutes les filles en sont tombées amoureuses et ses photos envahissent la communauté Tumblr. Bref : ça bave grave et c’est normal car Ryan représente le mec idéal dont toutes les filles rêvent secrètement. Le bel acteur canadien pousse même le truc jusqu’à déclarer qu’il pense comme une fille étant donné qu’il a été élevé par des femmes. Ryan, c’est aussi le Batman des temps modernes qui s’interpose dans une bagarre de rue. Les midinettes saluent en choeur leur nouvel héros pendant que celui-ci, timide et un peu gêné de cet emballement médiatique, ne sait plus trop où se mettre. Et cela fait encore plus craquer. Ryan est aussi le genre de mec qui va exploser de rire lorsqu’un journaliste lui demande de lire des phrases « Hey Girl » tirées de « Tumblr memes ». Il a de l’humour et il connaît sa communauté de fans… il fait encore plus exploser le thermomètre. Cette personnalité que Ryan met en avant dans les médias plaît. Qu’elle soit vraie ou simplement construite pour l’exercice des promotions importe peu. Nouvelle égérie du cinéma américain, Ryan Gosling a réussi à fédérer une communauté de fans.
En effet, sur Tumblr, il est facile de voir qu’un univers Goslingien s’est créé, ce qui est assez impressionnant et très marrant car en général, les fans ne manquent pas d’humour. Certains Certaines, sont tellement tarées qu’elles sont allées manifester pour exprimer leur mécontentement. Il faut dire que Bradley Cooper a été élu l’homme le plus sexy de l’année, au détriment de Ryan. Sacrilège.
Lorsque j’aime un acteur, j’ai besoin d’en savoir plus sur sa véritable personnalité. Si j’admire autant Natalie Portman, c’est parce que la partie d’elle-même qu’elle a mis en avant m’a faîte rêver. Pour Ryan, c’est un peu pareil. Je le perçois comme un grand dingue. Il faut dire que ce mec est passionné par les fantômes. Il a même créé un groupe de musique sur le thème et je trouve ça génial. Son univers est assez fascinant et j’écoute sans me lasser ses musiques. Ce que j’aime aussi, c’est que sous ses apparences de dingue, il semble ne pas prêter attention à la célébrité. Lors du tournage d’un clip pour son groupe, il est allé parler à une contorsionniste qui devait faire un numéro pour le clip. La contorsionniste ne l’a pas reconnu et elle lui a demandé son nom. C’était drôle car Ryan semblait confus de ne pas s’être présenté. Une autre star aurait pu se vexer. Pas Ryan. On le confond souvent avec Ryan Reynolds. Même s’il est souvent arrêté dans la rue par les passants qui lui demandent s’ils peuvent le photographier, beaucoup de personnes n’arrivent pas à trouver son nom. Ryan s’en moque et ne divulgue jamais son identité dans ce cas là. Il pose pour la photo, discute, rigole avec les gens, mais ne donne pas son nom. Lorsqu’il est mitraillé par les paparazzis, il leur fait des grimaces et va parler aux gens qu’ils croisent dans la rue pour leur demander de faire des grimaces avec lui. J’aime cette personnalité qu’il laisse entrevoir, ce grain de folie associé à un fort humour, une créativité débordante et un engagement professionnel.
Car Ryan est avant tout un très bon acteur qui arrive à faire oublier sa belle gueule. Pour être honnête, je n’avais pas flashé sur son physique avant Crazy, Stupid, Love alors que je suis cet acteur depuis 2004 avec The Notebook. J’espère qu’il sera renommé aux Oscars pour son rôle dans Drive car il le mérite. Dans chacun de ses films, je trouve qu’il dégage quelque chose. La comédie, Ryan l’a dans la peau. Alors que des acteurs comme Natalie Portman se sont améliorés de film en film, j’ai l’impression que Ryan a une facilité naturelle pour jouer la comédie et s’immerger complètement dans un rôle.
Pour conclure, je pense que Ryan est au début d’une carrière qui s’annonce extrêmement prometteuse. Beau, sexy et très doué, il nous réserve de nombreuses surprises, ce qui n’est pas pour nous déplaire !
Signé la fille qui assume moyennement ses hormones en folie xD.
Publicités

11 réponses à “J’ai testé : la Ryan Gosling mania

  1. Bien entendu je suis une grande fan de Ryan depuis des années, bien avant sa sur-médiatisation due à ses récents films. Donc, j'avoue que ça va vite me gaver toute la "Ryan Mania" (un peu à la Robert Pattinson)autour de lui… car j'espère qu'il est réellement apprécié pour son jeu d'acteur et non pour son physique. J'ai découvert Ryan à la Télé dans les séries telles que "Classe Croisère" et "Hercule"! Ok, ce n'est vraiment pas une référence, mais c'était de ma génération! lolPuis je l'ai revu au cinéma dans le film "Calculs Meurtriers" aux côtés de Sandra Bullock en 2002. Depuis, j'ai du voir presque tous ses films. Difficile d'en choisir un, tant il m'a bluffé dans des rôles aussi divers que variés. Mais, c'est lorsqu'il interprète des personnages torturés que je le préfère. C'est le cas, dans "Danny Balint", "Stay", "Half Nelson" ou encore "Lars and the Real Girl". Bref, J'ADORE! :)

  2. Adeline : moi je l'ai découvert seulement en 2004. En fait, je l'avais déjà vu dans Le Plus beau des combats mais je ne l'avais pas vraiment remarqué car il n'y tient pas un rôle assez important.J'ai vu toute sa filmographie aussi et pareil que toi, je le trouve génial dans des rôles dramatiques. J'ai adoré Lars and the Real Girl. Il est tellement touchant dans ce film !

  3. Lol. Oui. Ils sont mignons tous les 2 ensembles quand même ^^. Bon ok, ça ne vaut pas Ryan et Rachel, mais ils sont mignons quand même :) Ils ont l'air heureux.

  4. Ce qui me fait bien rire c'est que l'année dernière quand je suis allé à Cannes et que je disais que j'avais vu Ryan Gosling, les gens ne voyaient pas du tout qui c'était même si je leur disais " mais si celui qui joue dans n'oublie jamais ! " et maintenant bizarrement quand je prononce son nom les gens comprennent mieux ! ^^

  5. J'ai tellement hâte que le deuxième opus de Dead Man's Bones sorte. Quant à la Gosling mania, elle touche apparemment même les hommes hétéros qui voient en lui un modèle. J'avais lu un article qu'on m'avait conseillé sur le sujet, c'était assez éloquent !En tout cas, 2011 aura été son année. Pourtant il n'a pas attendu cette année pour livrer de remarquables prestations (Half Nelson, United States of Leland, The Notebook, Lars and the real girl…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s